Les événements de la semaine du 5 janvier. Témoignages d'élèves de la classe Médias


"J'ai vécu les événements de plusieurs façons puisqu'au début je l'ai appris alors qu'on me prévenais de ne pas prendre le métro à cause d'un attentat dans Paris, mais le soir aux informations j'ai appris qu'il s'agissait d'une attaque contre Charlie Hebdo, un journal que je connaissait un peu donc j'étais touchée parce que c'est un symbole de la liberté d'expression de la France qui à été visé.

Le jour qui m'a le plus marqué reste néanmoins le 9janvier, jour des deux prises d'otages et principalement celle de Vincennes puisque ma meilleure amie y habite, j'étais donc inquiète surtout quand elle m'a appelée et dit qu'elle était bloquée dans son lycée jusqu'à nouvel ordre d'autant plus qu'à ce moment-là les chaînes d'info continue ne diffusaient pas beaucoup d’informations supplémentaires sauf au moment ou j'ai reconnu par rapport aux images de la télévision que la prise d'otage de l'Hyper casher se trouvait à moins de 2 minutes de chez elle.

Pour ma part, j'ai eu comme l'impression que les médias se servaient de cette actualité pour faire de l'audience en s'en ventant.

Je suis allée à la marche Républicaine de dimanche 11 janvier car pour moi c’était important.

Anonyme

Je savais qu'un jour ou l'autre il se produirait quelque chose. En 1er, la France met en prison des personnes qui ont déjà fait des attentats terroristes. Il faudrait exiler ces personnes. Ensuite ce n'est pas possible que ceux qui partent dans des pays ou le djihad est présent, qu'ils reviennent et ne soient pas contrôlés. Il faut que ces personnes restent au Yémen par exemple... Donc pour finir, je ne suis pas choquée.


La liberté de la presse a été tuée, ainsi que la liberté d'expression. Il ne faut juste pas avoir peur et montrer que la France ne cédera pas ! Il faut réfléchir : ce journal se moquait de toutes les religions et donc personne en particulier n'était touché.

Anonyme

J'ai appris ces événements chez moi en regardant la télévision.

Je fus concerné par les événements le lendemain.

Je fus fortement choqué par la violence et la gravité des événements.

Antonin Bichet


Écrire commentaire

Commentaires : 0